Représentations culturelles et gestion de l’environnement chez les populations de Shagalo du Niger

Résumé

Dans les sociétés traditionnelles africaines, le mythe cosmogonique investit tous les domaines dont l’environnement en fait partie. Au Niger, dans la société Shagalo, la question de la gestion de l’environnement relève dans la logique de la population, du sacré. Les représentations sociales véhiculées font de l’environnement un idéal sacré que toute la population doit respecter pour son épanouissement. Le présent article porte bien-sûr sur « Les représentations culturelles et gestion de l’environnement chez la population de Shagalo du Niger ». L’objectif principal poursuivi à travers cet article consiste à comprendre et expliquer les représentations culturelles favorables à l’entretien de l’environnement et le lien existant dans la conception de la population de Shagalo entre l’homme et son environnement. Pour répondre aux préoccupations de cette recherche la méthode qualitative (focus group, entretien individuel, observation) a été utilisée. Après l’analyse des données, les résultats prouvent que dans le village de Shagalo les représentations culturelles sont favorables à la sauvegarde de l’environnement et que l’atteinte ou disons la destruction de l’environnement peut provoquer la réaction du surnaturel. Les résultats relatent que Baki est l’ancêtre sur lequel la population jure de sauvegarder l’environnement. Cet ancêtre permet la permanence et l’expansion de la vie de la population de Shagalo.

Mots clés : Représentations culturelles, environnement, Shagalo, Niger.

MALIKI RABO Ali, Université de Zinder

 

No Replies to "Représentations culturelles et gestion de l’environnement chez les populations de Shagalo du Niger"