DES ESPECES NATURELLES SACREES A DES ESPACES DE CULTE CONSTRUITS: ELEMENTS POUR LA PROMOTION DE L’ECOTOURISME A PORTO-NOVO

Résumé

Les lieux de culte construits font de Porto-Novo un Laboratoire ou une école de la conservation et de la valorisation des écosystèmes. En effet, les ressources naturelles de la ville capitale ont subi des pressions de la part de l’administration coloniale de 1894 à 1960,  des acteurs politiques du régime révolutionnaire de 1975 à 1989 et des acteurs évangéliques qui y perçoivent une puissance qualifiée d’obscurantiste ou de nuisible. Ainsi, plusieurs arbres de la ville ont été abattus sous le regard impuissant des adeptes du vodun. La disparition des arbres sacrés a occasionné la construction des espaces de culte. Des arbres abattus, il reste parfois la souche, sur laquelle un temple de vodun a ensuite été construit, construction ronde en ciment recouverte d’un toit de tôles. D’un arbre, lieu de résidence d’un dieu, on est passé à un espace de culte construit, avec le transfert d’une espèce végétale considérée comme un patrimoine naturel par les scientifiques à un édifice devenu un patrimoine culturel. Les espaces de culte construits gardent encore la même valeur que des espaces naturels sacrés disparus. Les espaces construits enrichissent le patrimoine culturel de la ville. Par ailleurs, ces espaces construits deviennent des laboratoires pour la conservation et la valorisation des ressources naturelles. Ces espaces de culte construits sont des éléments pour la promotion du tourisme durable. La conservation des espaces naturels et construits est encore considérée comme le résultat de la maîtrise de la gestion écologique par les acteurs du vodun. La conservation des espèces naturelles dépend plus de la pérennité des rites et pratiques qui les régissent que d’une gestion écologique de ces formations attribuée aux acteurs du vodun. Ils traduisent l’idée de préservation de l’environnement. Ils participent également à l’épanouissement social et économique des acteurs sociaux de la ville de Porto-Novo.

No Replies to "DES ESPECES NATURELLES SACREES A DES ESPACES DE CULTE CONSTRUITS: ELEMENTS POUR LA PROMOTION DE L’ECOTOURISME A PORTO-NOVO"


    Got something to say?